L’Atalante a ouvert la première fois ses portes le 23 novembre 1984. Depuis le 22 mars 2018 notre théâtre a atteint 33 ans et quatre mois, soit un tiers de siècle! Et malgré les temps incertains qui s’annoncent, forts de notre passé, nous abordons le second tiers de siècle avec détermination pour continuer l’expérimentation de la connaissance et de l’imaginaire en vue de provoquer la rencontre entre les auteurs, les acteurs et les spectateurs.

La nouvelle saison commence par Круті Віражі (Virages serrés), pièce de l’auteur français, Eric Assous, qui nous revient à la sauce ukrainienne (de plus surtitrée en français !) grâce au Théâtre musico-théâtral de Oujgorod en Transcarpathie ukrainienne.

L’Atalante continue comme à son habitude d’accueillir des productions en langue étrangère. Et puis revoilà Susana Lastreto et son théâtre en musique. Elle revisite Tchékhov avec une Cerisaie sur des variations chantées.

Pour terminer l’année 2018 en apothéose, nous vous proposons sur sept semaines de novembre à décembre la «1ère Saison Marionnettique de l’Atalante» avec d’abord sur trois semaines un spectacle par semaine d’un artiste associé à l’Atalante, suivi de la 4ème édition du festival «Pука Puppet Estival» comportant onze spectacles d’artistes européens, franciliens ou émergents. Ces sept semaines sont d’une telle densité que nous avons préféré vous présenter chacun des spectacles de cette saison marionnettique dans une plaquette séparée et complémentaire.

L’année 2019 commencera avec la reprise du très beau double spectacle de Stéphanie Loïk à partir de textes très forts de S.Alexievitch sur l’après URSS extraits de La fin de l’homme rouge, Dix histoires au milieu de nulle part et Le temps du désenchantement.

Ensuite nous accueillerons La Place du diamant, un superbe récit de l’auteure catalane Mercè Rodoreda sur la fin de la république espagnole et le début du franquisme, mis en scène par Gilles Bouillon et interprété par Martine Pascal.

Puis Bernard Sobel nous fera l’immense plaisir de créer à l’Atalante une nouvelle version de La Cruche cassée de Henrich von Kleist.

Et nous terminerons en musique avec le Festival Trois, 6, Neuf ! édition N°15, coup de cœur des musiques d’aujourd’hui.

 

Alain Barsacq