Leona

Compagnie La Mal Coiffée

de Laurent Cavalié

Mise en scène Anne Spielmann

Leona est le parcours initiatique d’une jeune fille dont les lointains ancêtres sont des lions.

Dans son clan, les hommes sont des chasseurs, d’excellents cavaliers et connaissent le monde sauvage, tandis que les femmes cultivent jardin, musique et poésie. Elle grandit, nourrie de ses transmissions apparemment antagonistes, et refusant de suivre uniquement le chemin tout tracé des femmes, qui lui est réservé. Elle se créera son propre  chemin pour s’inventer sa place et ouvrir une nouvelle voie dans la tradition de son clan…

L’histoire proposée suit la structure des contes classiques pour enfants et donne à entendre une histoire originale où l’enfant héros, l’enfant-lion, forge son destin en affrontant multiples épreuves. Ce concert- récit laisse toute la place à l’imaginaire des enfants qui seront libres de créer leurs propres images. Inspiré du roman d’Henry Bauchau, Diotime et les lions – Actes Sud/Babel, ce poème narratif occitan a été écrit et mis en musique par Laurent Cavalié pour le spectacle … e los leon. Leona en est une adaptation jeune public dans lequel les voix et les  percussions de La Mal Coiffée sculptent une musique qui porte le récit conté en  français par l’une des chanteuses, Marie Coumes.

Leona

Samedi 16 octobre: 15h (« Événement organisé dans le cadre du 25e festival Villes des Musiques du Monde »)

Dimanche 17 octobre: 11h

Mercredi 20 octobre: 11h

à partir de 6 ans
Durée du spectacle : 50 minutes

Karine Berny – chant, chacha, bombo leguero

Myriam Boisserie – chant, pétadou, chacha, kayamb, adufe

Marie Coumes – chant, roseau, tambour sur cadre

Laëtitia Dutech – chant, tambureddu, adufe, bendir, tambour

Laurent Cavalié – auteur compositeur arrangements

Anne Spielmann – Mise en scène

Fred Serret – ingénieur son

Crédits:
Affiche © Laurent Bonneau
Photos © Pierre Soisson

Production Sirventés

Avec le soutien de la Région Occitanie et du département de l’Aude.

En partenariat avec La Companhiá lo Bramàs et le COMDT