Le Débat du cœur

Colette Thomas et Antonin Artaud

Virginie Di Ricci

Jean-Marc Musial

ON découvre en 2021 Colette Thomas.
Philosophe-Poète
Actrice-Théoricienne du théâtre
Il faut croire qu’il est Temps
« CAR LA VOIX EST FEMME MAIS ELLE N’EXISTE PAS »
La trace brûlante sous la cendre qu’elle nous a laissée
refait surface
à la faveur de la réédition par les Edition Prairial du
TESTAMENT DE LA FILLE MORTE
Edité dans l’ombre une première fois par Jean Paulhan en 1954
sous le pseudonyme de « RENÉ »
(Il y a des philosophes qui naissent posthumes)
Ce Testament contient cinq parties dont
« DU VÉRIDIQUE THÉÂTRE » »
et
dans la section intitulée
« LE DÉBAT DU COEUR »
ses lettres adressées à
l’auteur du Théâtre et son double
Antonin Artaud
Elle fut son actrice
(sans enregistrement)
sa fille de cœur vivante
dont la poésie révulsée du Cardiazol
mais « JE PASSE, JE PASSE »
Et la fleur théâtrale inversée
faisaient d’elle son double féminin
Sa soldate des furieux temps derniers
La pionnière de ce que nous appelons
aujourd’hui la poésie-performance
qui a commencé par
Aliéner l’Acteur

Le débat du coeur

Portrait de Colette Thomas par Antonin Artaud

Du 15 au 23 décembre

Lundi, mercredi et vendredi à 20h30

Jeudi et samedi à 19h

Dimanche à 17h

Relâche mardi

14 ans et +
Durée du spectacle : 90 mn

Textes:
Extraits du Testament de la fille morte de Colette THOMAS – Editions Prairial 2021.
Extraits de Suppôts et Suppliciations de Antonin ARTAUD – Gallimard, O.C., 1974.

Dramaturgie, conception et jeu
Virginie DI RICCI

Mise en scène et scénographie
Jean-Marc MUSIAL

Création Lumière
Jean-Marc MUSIAL et Stéphane DESCHAMPS

 

 

 

Production
Terribilità – Théâtre de l’Atalante
Rencontres Extrême Contemporain – Anima (Nîmes) – Antre Peaux (Bourges)